Vous êtes ici : Accueil > Le coût du service > Le prix de l'eau

Formulaire de recherche

Le prix de l'eau

Le prix de l’eau se compose de 3 parties,

Partie distribution d’eau potable qui comprend :

L’Abonnement, on l’appelle aussi "part fixe", car son montant forfaitaire est indépendant de la quantité d’eau consommée : c’est le prix de l’accès à l’eau. Il sert à financer la majeure partie du coût du service (les investissements, l’entretien du patrimoine, les salaires des techniciens et des agents…).
Le poste inclut en principe les frais de location et/ou d’entretien du compteur et du branchement.

La Consommation, cette ligne correspond au volume d’eau effectivement consommé (ou estimé) par l’abonné.
Lorsque la gestion de l’eau est déléguée à un opérateur privé, la facture distingue la part qui revient au distributeur et celle qui revient aux collectivités locales.

Partie collecte des eaux usées qui comprend :

Elle comprend également un montant fixe – l’abonnement – et un montant variable calculé sur la base de la consommation effective (ou estimée) de l’abonné. Cette rubrique correspond aux frais d’assainissement.
Lorsque le service est assuré par un opérateur privé, la facture distingue la part qui lui sera reversée de celle qui reviendra à la commune ou au groupement de communes (la surtaxe).

Le montant de la redevance d’assainissement est de 0.75 €/m3 d’eau, fixé par le Comité Syndical du SIA Vidourle et Bénovie lors de la séance du 6 décembre 2018.
Cette redevance, (part syndicale), est perçue semestriellement par la société de distribution d’eau potable.
S’ajoute à cette part syndicale, la part de l’exploitant décomposée comme suit :

Collecte et traitement des eaux usées (tarifs révisés pour 2019) :

  • Abonnement annuel : 18,00 € hors T.V.A.
  • Prix mètre cube d’eau consommée : 0,5158 € hors T.V.A.

Partie organisme public qui comprend :

Son montant, versé à l’agence de l’eau, se compose de trois redevances :

  • Redevance pour la lutte contre la pollution,
  • Redevance versée pour investir dans la modernisation des réseaux de collecte,
  • Redevance pour prélèvement sur la ressource en eau, dont dépend la commune pour financer des actions de préservation de la ressource en eau.